Divers arrivages : MoD, Da Clash!, tour à dés, …

Ces derniers temps certains fruits de ma déraison sont arrivés sur le pas de ma porte. Entre les résultats de campagnes de crowdfunding, les petits ajouts « juste pour éviter de payer les frais de port » et les craquages variés, on ne peut pas dire que je ne soutiens pas les activités de La Poste.

Machine of Death, the game of creative assassination, d’après le recueil de nouvelles du même nom initié par David Malki et dont je parlais ici. L’achat de ce jeu via Kickstarter est un cas typique d’excès d’enthousiasme à mes débuts sur KS. Le jeu est en anglais mais le texte sur les cartes est simple et limité donc je devrais pouvoir y faire jouer dans mon cercle de joueurs. En toute honnêteté, mon bon sens devait être un peu aux abonnés absents lors de mon pledge, car si le concept de jeu d’ambiance narratif où on essaye de monter un assassinat avec des contraintes et objets plus ou moins ridicules me fait toujours autant rire, je ne sais pas si j’arriverai à le sortir souvent. Open the Box prévu bientôt.

Da Clash! d’Ammon Miniatures, dont je parlais ici et. Il est arrivé accompagné de ses goodies avec un peu de retard, mais rien de bien grave (Machine of Death l’était bien plus). Ce jeu de catch fantastique pour 2 joueurs m’avait paru très sympathique lors de la campagne Indiegogo et ça me faisait plaisir de soutenir une petite boîte française pour changer un peu. Open the Box prévu bientôt.

– Tour à dé chez e-raptor. J’avais monté des tours en carton il y a quelques temps (voir ici), mais qui n’étaient pas très pratiques à monter/démonter. Je me suis donc laissé tenter par celle-ci qui se range dans le bac de réception des dés. Le thème steampunk n’est pas exceptionnel et il ne faut pas s’énerver à l’assemblage la 1ère fois, mais le produit me semble très correct pour un prix raisonnable. A voir si je me servirai beaucoup de ce gadget.

Bâtisseurs Moyen Âge de Fred Henry chez Bombyx : un jeu d’ouvriers avec des cartes au format poche. Le moubourrage sur Trictrac m’avait convaincu que le jeu pouvait me plaire et il rentrait dans ma tentative de limiter le volume physique de ma ludothèque en m’autorisant de craquer sur des jeux en petites boîtes eu feeling et en me réfrénant sur les gros jeux en y jouant avant tout achat (ou presque). J’avoue avoir été convaincu : on retrouve le feeling des jeux de pose d’ouvrier mais pour des parties de 30-45mn à 4. Attention quand même pour les cubipousseurs acharnés : ce n’est pas du Caylus ou du Agricola, et l’influence du hasard dans la sortie des ouvriers et bâtiments disponibles n’est pas négligeable.

Début de partie

– Matos pour fabriquer des lavis, de provenances diverses. J’étais agacé depuis un moment par les coûts des flacons de lavis que j’utilise pour les figs, et par le manque de choix dans les couleurs à ma disposition. Comme j’en fais un usage important avec ma technique de peinture rapide (i.e. couches de base puis lavis dans la même couleur en plus foncé) et que je pensais en utiliser une grande quantité pour les décors Deadzone, j’ai décidé de tenter d’en préparer moi-même. Après avoir sélectionné la méthode de Les (voir ici); j’ai fait un tour en boutiques de fournitures d’art et complété via internet. Plus d’infos quand j’aurai expérimenté.

Publicités

Publié le 17/02/2014, dans Jeux de figurines, Jeux de plateau, Modélisme, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :