Quelques lectures marquantes en SF&F

Le goût de la lecture et le temps passé quotidiennement dans les transports me font dévorer les livres de SF&F à grande vitesse (loué soit le numérique qui m’évite de crouler sous des tonnes de papier). Sur les trois derniers mois j’ai donc lu une bonne quinzaine de romans, et plusieurs sortaient de la moyenne de mes lectures courantes.

Ancillary Justice, d’Ann Leckie (pas encore traduit). C’est un roman de SF dans notre futur pas si lointain (à l’horizon de quelques siècles), entre Space Opera et SF militaire, assez proche dans l’esprit de la série Old Man’s War de John Scalzi (Le vieil homme et la guerre en VF).

Leckie_AncillaryJustice_TP-692x1024

Couverture (c) Little, Brown Book Group / Orbit

The Janus Affair, de Pip Ballantine & Tee Morris (pas encore traduit). C’est le 2e tome d’une série steampunk, peut-être pas la plus originale, mais que je trouve plutôt bien écrite et agréable à lire dans un genre pulp assez flamboyant.

JanusAffair-cover_tn

Couverture (c) HarperCollins / Harper Voyager

The Fractal Prince, d’Hannu Rajaniemi (pas encore traduit). C’est la suite de Quantum thief (Le voleur quantique en VF), où l’on retrouve Jean le Flambeur dans un monde tout aussi post-humain/post-singularité que la première fois (style à rapprocher peut-être de Saturn’s children par Charles Stross). Cela tient à la fois de l’enquête et de l’arnaque de haut vol et sa lecture risque de ne pas convenir à tous par sa complexité.

images

Couverture (c) Gollancz / Orion

The lies of Locke Lamora (Les mensonges de Locke Lamora) et Red seas under red skies (des horizons rouge sang), de Scott Lynch. Les 2 premiers tomes de la série des Gentleman bastards (les salauds gentilshommes) m’ont complètement conquis. L’univers de ces romans ressemble beaucoup au nôtre, mais figé à une époque entre fin du Moyen-Âge et Renaissance, mêlé d’Alchimie et avec une toute petite pointe de magie.

TLOLL

Couverture (c) Random House Publishing Group / Spectra

Le 1er tome se déroule dans une ville qui ressemble fort à une Venise mal famée, lors d’une lutte entre deux caïds de la pègre et pendant que le héros et son équipe fomentent une arnaque de haut vol. Le 2nd tome, lui, nous entraîne dans une autre Cité-Etat, une sorte de Las Vegas insulaire où une nouvelle arnaque de haut vol du héros va également l’amener à fréquenter la flibuste.

12327782

Couverture (c) Random House Publishing Group / Spectra

L’anthologie interdite, par l’équipe du Walrus Institute. Changement complet de style avec ce recueil numérique de nouvelles offert chez Walrus. Plusieurs de leurs auteurs réguliers se sont alliés pour nous pondre ce petit OVNI, avec des histoires pas complètement barrées, mais pas loin quand même. S.Desienne, L.Péchet, J.Fuentealba et bien d’autres se sont lâchés et le résultat flirte à tout va avec le pulp, le bizarre et l’horreur pour un résultat que j’ai trouvé certes un peu inégal, mais rafraîchissant et fort sympathique.

cover-714x1024

Couverture (c) Studio Walrus

Publicités

Publié le 27/01/2014, dans Lectures, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :