Gros week-end jeux 2/2

Après une courte nuit, mais pas trop car une longue session s’annonce, il est temps de remettre ça. Monsieur S. arrive avant déjeuner, et nous nous jetons sur le cadeau d’anniversaire de Monsieur J. : la VF de Quarriors. Gros succès pour les 2 premières parties, surtout pour moi qui gagne les deux fois (incroyable!).

Après déjeuner ça ne rigole plus, Mesdames nous rejoignent pour attaquer du lourd, de l’Ystari Plus, avec Endeavor. J’en entendais parler depuis longtemps, et j’en ressors conquis. Cette simulation de développement de l’Europe vers ses colonies est fort sympathique, et j’y rejouerai avec plaisir.

Nous passons ensuite à du plus léger, mais retors quand même avec Noé. A quatre ou cinq ça manque un peu de contrôle, mais c’est toujours drôle de pourrir les bateaux de son voisin.

Isla Dorada est le jeu suivant du programme. Le matériel est exceptionnel et c’est un vrai plaisir de jouer avec. Je ne ressors par contre pas franchement convaincu, comme la lecture des règles à sa sortie me l’avait fait penser. Son placement plutôt familial ne fait pas vraiment de moi et de mon groupe de joueurs habituel le cœur de cible, il est vrai. Les règles s’avèrent peu complexes, mais un peu longues à expliquer, ce qui pourrait freiner son adoption en famille si les enfants manquent d’attention.

Malgré mon peu d’attrait pour les jeux collaboratifs, je me laisse entraîner dans (le toutefois très bon dans le genre) Forbidden Island. Nous jouons en facile, mais pourtant, nous finirons noyés. 😦

Il est bientôt l’heure de dîner, donc un petit Cardline, puis à table!

Il ne reste plus que trois fous furieux après le dessert, et nous démarrons sur un Tikal II. Je ne connais pas le un, qui a plutôt meilleure réputation que sa suite, mais malgré des erreurs de première partie, j’ai eu plaisir à cette découverte. L’exploration de ce temple perdu dans la jungle m’a transformé en pseudo Indiana Jones pendant quelques tours, et je reprendrai chapeau et fouet à l’occasion.

Passé minuit, l’heure est parfaite pour Last Night on Earth. Monsieur J. prend les zombies, et nous écrase sur le scénario de défense du manoir. Monsieur S. et moi n’avions pas tiré les héros les plus bourrins, et un cumul de pad’bol et de choix discutables nous a transformé rapidement en snacks pour morts-vivants.

Nous finissons la soirée en enchaînant les parties de Quarrior, qui nous a convaincus. C’est simple, rapide, et fun. Des extensions seront par contre bienvenues pour renouveler les parties, car elles finissent par se ressembler quand on en enchaîne 6 ou 7. C’est également moins drôle quand le tirage ne propose pas un des gros monstres (comme, au hasard, le dragon).

Publicités

Publié le 07/12/2013, dans Blabla, Jeux de figurines, Jeux de plateau, Ma ludothèque, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :