Adopte un auteur : « La Boîte de Schrödinger saison 2 » par Jacques Fuentealba

Jacques Fuentealba, que j’ai eu la chance de rencontrer grâce à Monsieur Gechter, est quelqu’un de fort sympathique en plus d’être un auteur talentueux. Comme j’avais beaucoup apprécié la lecture du premier volume des aventures d’Emile Delcroix, j’ai donc sauté sur l’occasion de découvrir d’autres de ses écrits grâce à l’initiative Adopte un auteur.

Schrodinger2

J’ai donc adopté 3-4 auteurs pour commencer, ne sachant trop combien de temps il me faudrait pour les lire et surtout pour parler de mes lectures. Comme je m’en doutais, mon appétit à lire dépasse de loin celui d’écrire, et c’est avec beaucoup de retard que je me lance dans ce premier avis.

Comme son nom l’indique, la saison 2 de ce recueil de nouvelles fait suite au volume qui était consacré à Olivier Gechter, paru lui aussi chez Studio Walrus en numérique. On y trouve une vingtaine de textes regroupés en 5 thèmes : « Les Trompe-la-mort », « Le sommeil de la raison engendre des monstres », « Humour », « Vampires » et « Apocalypses ».

Parmi ces textes, je n’en ai pas trouvé de mauvais, et c’est déjà bien pour un recueil de plus de 20 nouvelles. Bien sûr, quelques-unes m’ont paru un ton en-dessous, mais la plupart m’ont plu, et j’ai vraiment accroché sur certaines.

Voici donc des résumés plus ou moins sibyllins pour chacune : ne les lisez pas si vous craignez les spoilers, mais j’espère qu’ils vous intrigueront assez pour vous procurer ce volume (pour une somme très modique!).

Ghost Dance : direction l’Amérique du Nord, où le peuple Indien doit survivre après les défaites du XIXe siècle.
L’école de la vie : dompter la mort avec l’aide d’écrits bien connus des cultistes?
Le jeu du destin : jouer avec la mort (+)
Les pluies du crépuscule : crépuscule des super héros (+)
L’appel du cor : la fin d’un monde
Baku : le départ du mangeur de cauchemars
Jamais après minuit : quitter le village? N’y pensez pas!
Indicible : la réussite des créateurs a un prix.
Les monstres : exploitation des mutants
L’ermite : le dupeur dupé
Des fritures sur la ligne : des enfants bien curieux
Le métadragon : la chasse au saurien volant est ouverte (+)
Trop de paperasse : problème administratif de l’espace
Au sein de vos ténèbres : on est loin de la bitlit avec ce cas de vampirisme
L’accordeur de miroirs : un problème de couple aux fâcheuses conséquences
L’homme sans visage : une haine ancienne
Le droit de ne pas savoir : ou celui d’oublier
La troisième voie : fin de rêve chimique
La puissance destructrice du mythe : l’expérimentation animale de trop
Sous des cieux de flammes et de cendres : la fin par les flammes
Les moins qu’humains : fin de règne
Épilogue: un petit goût de Fforde (+)

En tous les cas, je ne peux donc que vous enjoindre à découvrir les écrits de Jacques Fuentealba, en numérique comme en papier!

Publicités

Publié le 26/11/2013, dans Blabla, Lectures, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :