Peintures de vacances

Mettant à profit quelques jours de vacances bien aidés par les ponts du début mai, j’ai enfin repris les pinceaux après plus d’un mois d’interruption.

J’ai tout d’abord terminé mon dernier décor et dernière fig japonaise pour Dystopian Wars. Le bunker complex est littéralement énorme, et je l’ai évalué à 9 Marius. J’ai opté une fois encore pour un schéma simple et rapide, qui ne rend certainement pas trop grâce à la figurine, mais qui me suffira pour du tabletop.

Je suis ensuite passé au 15mm avec le restant de mes fantassins crusties et drones de chez Ground Zero Games que je compte utiliser à Gruntz. Au final, 6 drones hexapodes, 6 fantassins en armures lourdes et 4 équipes d’armes d’appui y sont passés (j’ai oublié un petit détail de cohérence en soclant séparément armes et servants, d’ailleurs).

Enfin, je me suis mis à la peinture des figs de Bushido que j’avais obtenues suite à la campagne Indiegogo de financement de la 5e faction, les Ito. Le starter de la Prefecture of Ryu était déjà sous-couché, mais maintenant tout le monde a également eu droit aux dorures.

Pour tester mon schéma de couleur, j’ai quand même démarré par un seul ashigaru, et si le résultat n’est pas digne d’un concours, loin de là, il me suffit pour du tabletop. Les figs sont très détaillées, et si je ne voulais pas y passer ma vie, il valait mieux rester simple.

J’en ai également profité pour valider ma méthode de soclage façon « vieux dallages ». Pour cela, j’avais sculpté rapidement un master en green stuff que j’ai ensuite moulé en oyumaru. J’ai utilisé de la Fimo Air dont j’avais ouvert un paquet il y a plusieurs mois lors de mes premières tentatives de moulage pour en faire une série, à redécouper ensuite aux dimensions voulues. La Fimo Air a l’indéniable avantage de ne pas coûter cher, mais comme c’est un produit humide plutôt qu’une résine, ce n’est vraiment pas la panacée pour l’utilisation que j’en ai. Même en couche fine, je constate que le centre du moule sèche mal et reste humide quand je démoule, causant des dégât en surface. Dans ce cas précis ça ne me gêne pas trop, ça augmente l’aspect vieilli de mon dallage. Ce qui me gêne plus, c’est que je dois encore laisser sécher une journée une fois démoulé, en laissant un poids dessus pour éviter que ça gondole. Au final je trouve le résultat tout à fait acceptable, c’est moins cher que des bases en résine, mais je vous le déconseille si vous n’aimez pas bricoler.

Pour me motiver et pouvoir proposer à d’autres de découvrir le jeu, j’ai aussi monté et sous-couché mon starter Ito. La gravure et le moulage sont là-aussi, à mon avis, de très bonne qualité. Les figs ne sont par contre pas monoblocs comme pour la Prefecture of Ryu. Il y a de petits éléments qui risquent de ne pas bien rester assemblés dans la durée s’ils ne sont pas tigés. J’ai pris le risque de seulement combiner green stuff et superglue parce que j’avais trop la flemme, mais dans le cas de la samurai-ko (à gauche sur la photo), je m’attends à devoir y passer quand même avant de finir sa peinture.

Publicités

Publié le 27/05/2013, dans Jeux de figurines, Modélisme, et tagué , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :