Traductions de jeux de pirates – règles de Walk the Plank! et Captain Treasure Boots

Mes deux dernières traductions de règles sont de thème pirate (ceux du genre bateaux à voile, jambe de bois et sabre d’abordage).

Je n’avais pas encore parlé du Kickstarter de « Walk the plank! » (Mayday Games). Ces braves éditeurs proposent une sorte de préquel à « Get bit » (le sympathique « Croc » en français chez Bombyx).

(c) Mayday Games

Là où ils ont été malins, c’est qu’ils ont rapidement modifié le design initial de leurs cartes pour qu’il ne comporte que des symboles. Ceci a achevé de me convaincre de soutenir leur campagne KS, mais aussi de prendre le temps de traduire les règles du jeu. Vous les trouverez sur BoardGamegeeks, ou ici-même.

(c) Mayday Games

Pour résumer le jeu, chaque joueur est à la tête d’un groupe de pirates stupides. Comme leur capitaine en avait assez de ces boulets, il a décidé de tous les mettre par-dessus bord sauf deux. Tout le monde essaie donc de pousser les voisins hors de la planche, mais comme tous les mouvements sont programmés à l’avance, on ne pousse finalement pas toujours celui qu’on voulait. Quand on vous disait que vous étiez des pirates un peu neuneu…

La sympathique équipe de Cheapass Games a aussi mis un nouveau jeu à disposition en Print’n play sur leur site : les pirates sont là aussi de sortie avec « Captain Treasure Boots ».

Illustration par Phil Foglio (c) Cheapass Games

Dans ce jeu, vous êtes des pirates cherchant à devenir les plus riches. Chacun dispose d’un navire et doit se rendre sur des îles pour ramasser des trésors, qui améliorent le navire, mais servent aussi à gagner de l’argent en les revendant dans les ports. On peut bien entendu tirer sur ses petits camarades, et même prendre le contrôle de navire corsaires pour harceler les autres avec.

Les règles sont simples et rapides à assimiler, pour des parties qui promettent d’être fun. Vous pourrez trouver ma traduction des règles sur BGG ou encore ici. Le print’n play est rapide à fabriquer (je recommande d’imprimer sur des feuilles autocollantes, de coller sur du carton de boîte de céréales ou sur du carton-plume, puis de couper avec une règle et un cutter). Il vous faudra ajouter deux dés, un jeton pour indiquer le sens du vent, et des pions pour représenter vos bateaux (si vous en avez en stock, les petits navires de Pirates of the Spanish Main sont nickel). Si vous préférez du vrai matos, il semble qu’une nouvelle édition en boîte, sans doute par Kickstarter, soit prévue dans les prochains mois.

Publicités

Publié le 30/03/2013, dans Blabla, Jeux de plateau, Ma ludothèque, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :