Soirées jeux du lundi : la première de février, avec des nouveautés

La semaine dernière, c’était mon tour d’accueillir la session JdP/J2S. Après quelques courses, Monsieur S. et moi arrivons les premiers sur les lieux. Le temps d’installer la table et de sortir les jeux, et nous attaquons bières, saucisson, et une partie de « Building an Elder God » (Signal Fire Studio) à quatre avec Messieurs A. et L.

Le jeu consiste à jouer le rôle d’un cultiste qui construit son dieu ancien tentaculaire en posant une carte par tour, représentant soit un morceau de son monstre, soit un coup de shotgun sur le monstre d’un autre cultiste, soit un morceau de remplacement ou une de ses deux cartes Nécronomicon pour soigner une partie endommagée. Le jeu est simple et rapide (sauf pour ceux qui passent trois plombes à réfléchir, ils se reconnaîtront), et comme un monstre ne peut porter qu’une blessure à la fois, on évite l’acharnement sur un joueur. C’est donc une bonne découverte, surtout pour une solde de chez Philibert. Seul petit regret, les cartes sont de qualité assez moyenne (a priori assez solides, mais l’impression n’est pas toujours très bien centrée et elles ont tendances à rester un peu collées entre elles). Au final, victoire de Monsieur L. A noter que le jeu tient quand même pas mal au hasard de la pioche : cubipousseurs hardcore et allergiques à tout hasard risquent des crises d’angoisse légère.

Pour la suite, Monsieur N. nous ayant rejoints, je sors mon exemplaire fait maison d’Unexploded Cow (Cheapass Games) pour découvrir ce deuxième jeu de la soirée. Après avoir lu à tout le monde l’intro des règles, absurde à souhait et qui donne bien le ton, explications puis démarrage. Nous hésitons sur le lancement ou pas du dé d’explosion au premier tour et finalement nous décidons de ne le lancer pour personne. Les champs de vaches bougent beaucoup au cours de la partie, les vaches explosent, puis reviennent en jeu, avant que la foule en liesse des villes libérées ne porte Monsieur N. aux nues : il nous dépasse largement au score et repart bien plus riche en cheapassdollars qu’au départ.

Une fois passées les explications un peu laborieuses du jeu, il se révèle lui aussi rapide, simple et drôle. C’est fun, il y a de l’ambiance autour de la table et beaucoup de rebondissements, mais du coup on ne contrôle pas grand chose. Je trouve que c’est assez représentatif des jeux américains du genre, mais par rapport à un Munchkin ou un Illuminati (même si pas grand chose à voir côté règles et mécanismes), il a l’avantage de se finir rapidement et sans problème.

Pour accompagner les glaces en dessert, nous passons à un grand classique toujours agréable : 7 Wonders (Repos Prod). Sur la première partie à 5, ma technique à dominante verte sans monter ma merveille fonctionne bien et je gagne avec un score potable sans rien de particulièrement exceptionnel.

Monsieur S. nous ayant quitté, nous décidons de ne pas nous lancer dans un nouveau jeu. Nous restons donc sur 7 Wonders, mais sortons pour la première fois l’extension Leaders que j’avais déjà depuis plusieurs mois. Monsieur A. se récupère la merveille dédiée, et s’il chouine beaucoup au départ en voyant qu’elle ne produit rien, alors qu’il l’avait réclamée bien fort, son attitude change en cours de partie. Il joue à fond les leaders, en pose des tas, et au final emporte la partie sur un score assez serré (65 pour lui, 62, 61 et 60 pour les suivants).

Ce fut encore une fois une excellente soirée : maintenant il faut planifier les prochaines!

Publicités

Publié le 14/02/2013, dans Blabla, Jeux de plateau, Ma ludothèque, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :