Expérimentations avec l’oyumaru – 5

Maintenant que j’ai deux moules de navires complet, c’est l’instant de vérité pour la Fimo Air :

Note pour plus tard : prévoir des guides de couplage, c’est bien, qu’ils fassent aussi office de détrompeurs, c’est mieux.

Comme vous pouvez le noter, la méthode bourrine a été utilisée pour assembler les deux parties du moule : je ne recommande pas particulièrement avec un truc aussi pâteux que la Fimo Air.

Une fois sec, du moins en théorie en ce qui concerne les navires, ça donne ça :

Les pièces fines / de petite taille ont séché correctement et se démoulent aisément pour un résultat satisfaisant (cette phrase sonne bizarre, n’est-ce pas?). Les grosses pièces n’ont pas bien séché et le démoulage en a laissé dans le moule (j’ai attendu 3 jours au lieu de 24h). Vous me direz, mes épaves sont déjà ruinées et ça me fera moins de boulot, mais j’aurais quand même préféré avoir plus de contrôle sur le processus.

Et oui, c'est moche

J’arriverai quand même à en faire quelque chose, mais si je veux un résultat plus correct, il va me falloir trouver autre chose que la Fimo Air : green ou grey stuff seront les prochains sur la liste.

Publicités

Publié le 27/02/2012, dans Jeux de figurines, Modélisme, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :