Archives Mensuelles: février 2012

Expérimentations avec l’oyumaru – 5

Maintenant que j’ai deux moules de navires complet, c’est l’instant de vérité pour la Fimo Air :

Note pour plus tard : prévoir des guides de couplage, c’est bien, qu’ils fassent aussi office de détrompeurs, c’est mieux.

Comme vous pouvez le noter, la méthode bourrine a été utilisée pour assembler les deux parties du moule : je ne recommande pas particulièrement avec un truc aussi pâteux que la Fimo Air.

Une fois sec, du moins en théorie en ce qui concerne les navires, ça donne ça :

Les pièces fines / de petite taille ont séché correctement et se démoulent aisément pour un résultat satisfaisant (cette phrase sonne bizarre, n’est-ce pas?). Les grosses pièces n’ont pas bien séché et le démoulage en a laissé dans le moule (j’ai attendu 3 jours au lieu de 24h). Vous me direz, mes épaves sont déjà ruinées et ça me fera moins de boulot, mais j’aurais quand même préféré avoir plus de contrôle sur le processus.

Et oui, c'est moche

J’arriverai quand même à en faire quelque chose, mais si je veux un résultat plus correct, il va me falloir trouver autre chose que la Fimo Air : green ou grey stuff seront les prochains sur la liste.

Figs must go on

Un peu dur de se motiver pour avancer cette semaine, j’ai la crève et je rentre complètement HS du taf’. Du coup, mes figs ont dû prendre plus de poussière que de peinture dans la semaine. Enfin, j’ai quand même pris le temps de les sous-coucher et de passer la couche de base sur les marines 15mm.

 

 

 

Expérimentations avec l’oyumaru – 4

En ce qui concerne la Fimo Air, ça se précise : de mes deux demi-coques démoulées après 48h (séchage théorique en 24h), une n’a pas complètement séché côté moule, et l’autre s’est tordue. Je nettoierai le moule et je referai une tentative avec du grey stuff.

Je vais encore tenter le coup sur le moule de corvette ci-dessous que je compte faire en une fois, mais je pense déjà pouvoir conclure que cette Fimo Air sera à réserver aux petites pièces suffisamment fines pour sécher rapidement et uniformément.

Pour ce qui est du moule de corvette, vous pouvez déjà en déduire que je les ai reçues (mais je n’ai toujours pas les décors ni le war gyro, « damned! »).

Cette fois J’ai pensé à mettre des guides pour mes deux moitiés de moule, on verra si ça me sert lors du moulage.

Après un peu de découpage, on passe à l’autre face.

Encore un peu de nettoyage, puis séparation.

C’est fini pour le moule de corvette : à la prochaine séance, dernière chance pour la Fimo.

Et les figs, dans tout ça?

Après les avoir délaissées pendant un moment sur mon établi de peinture, j’ai enfin terminé une dizaine de figs de Golgo Island qui vont aller rejoindre les cultistes en tant que henchmen :

5 voyous

5 hommes de main

La suite se prépare également avec une dizaine de zombies, toujours des figurines de chez East Riding Miniatures pour Golgo Island, et une vingtaine de rifle infantry et de plasma heavy infantry de chez Critical Mass Games pour Gruntz :

Complètement hors-sujet, le retour

Je ne suis sans doute ni le premier ni le dernier à en parler, mais je dois avouer que la bande annonce d’Iron Sky me fait bien rire. Franchement, des nazis de l’espace planqués sur la face cachée de la lune pendant 70 ans et qui reviennent en soucoupes au pas de l’oie…

Une table pour Dystopian Wars – 3

Finalement, la première couche à l’éponge ne se passe pas trop mal. Je ne suis pas super satisfait, mais ça devrait aller.

Après la deuxième couche d’éponge, le résultat est le suivant :

En théorie, il y a des vagues, maintenant

J’avoue que je suis nettement moins convaincu par ma performance avec les vagues. Tant pis, ce sera toujours mieux que de jouer sur le parquet.

Maintenant, il faut que je trouve un moment pour débarrasser le bureau et protéger le sol avec une bâche : pour passer la couche de résine je n’aurai pas d’autre choix que d’être à plat. Je n’ai pas trouvé le produit australien cité dans la vidéo (surprise!), donc j’ai pris une résine bi-composant de loisirs créatifs. Je ne pense pas que j’en aurai assez, mais si ça doit être vraiment foireux, autant ne rater qu’une seule planche avant d’en acheter des litres.

Une table pour Dystopian Wars – 2

Après une deuxième couche de bleu, l’aspect de la table est tout de même plus présentable (si, je vous jure, même si la photo est pourrie).

Pour diminuer un peu les risques que mes planches se gondolent, j’en profite également pour peindre l’autre face en vert. Je n’ai pas trop de place et je fais encore ça à la verticale, du coup il y a quelques coulures mais tant pis. Comme c’est la même peinture satinée que j’avais utilisée pour peindre le dessus de mes îles, j’y passe aussi une légère couche de vernis mat en bombe, histoire que ce ne soit pas aussi brillant.

Il me faut maintenant passer à l’étape des éponges pour « désuniformiser  » la surface. Je suis moyennement confiant : dans la vidéo on dirait que c’est simple, mais Viv a l’air de bien maîtriser son sujet, lui.

Expérimentations avec l’oyumaru – 3

Après ces premières tentatives, il me fallait plus d’oyumaru!

Ce problème étant réglé, je me suis attelé à faire un moule double face de mon gunship, en reprenant également le moule précédent.

Par contre j’ai oublié de mettre des guides d’assemblage pour mouler les deux parties ensemble avant de mettre la Fimo Air dans les moules : il faudra que je change ça pour la prochaine fois.

Il faut aussi que je laisse sécher ma Fimo Air plus longtemps dans le moule, parce qu’une semaine après je me suis aperçu que ma première demi-coque s’était tordue. A voir si c’est systématique ou pas lors des prochains essais (problème de séchage différentiel selon l’épaisseur des parties?).

Accessoirement, j’ai aussi profité des soldes dans la boutique de Ludikbazar pour compléter mes équipages de Ron & Bones. Il ne me manquera plus qu’un 2e capitaine, qui ne devrait pas tarder à arriver.

Expérimentations avec l’oyumaru – 2.5

J’ai démoulé mes premiers essais tout à l’heure, et finalement le résultat est meilleur que je n’aurais cru.

En ce qui concerne les tourelles de navire et même la tourelle lance-fusée, c’est plutôt pas mal du tout. Je pense que je pourrais sans trop d’efforts les utiliser pour fabriquer des décors de fortifications, bunkers, …

Pour le demi-gunship, c’est moins bon par contre. La Fimo Air, qui une fois sèche a un poids et une texture qui font penser à du papier mâché, a un peu collé au moule, et le résultat fait un peu brouillon. Néanmoins, comme je compte bricoler des marqueurs/décors d’épaves avec ces moulages de navires, ce ne sera sans doute pas trop gênant une fois peint : on dira que c’est le résultat des combats et des éléments… 😉

Une table pour Dystopian Wars – 1

C’est pas tout ça, mais maintenant que j’ai quelques îles, il s’agirait d’avoir la mer pour les y poser!

J’avais déjà fait des emplettes de peintures, pinceaux, résine, éponges,… il y a quelques temps, mais il me manquait le principal : des planches. Ayant enfin récupéré 4 plaques de MdF de 15mm d’épaisseur et de 60cm par 120cm, j’ai décidé de m’y mettre dimanche dernier. Je vais plus ou moins appliquer la méthode trouvée sur le forum officiel de Spartan games, une vidéo de Mr. Viv :

Je commence tranquillement par peindre en bleu mes trois panneaux. Pour cela j’ai utilisé un pinceau de base de 80 (celui du kit décors de GW, si je ne me trompe) et de la peinture satin acrylique bleue n°1 de chez Mr. Bricomerlinrama.

Au vu du résultat 24h plus tard, j’aurais peut-être mieux fait d’y aller avec un rouleau, parce qu’on voit tellement les coups de pinceaux que je suis bon pour une 2e couche.

Comment ça je peins comme un sagouin?