Week-end jeux chez Monsieur J. – partie 1

Encore une fois Monsieur J. et Madame C. ont la gentillesse de m’accueillir chez eux pour une grosse session jeux sur le week-end. Au programme du week-end, du Dystopian Wars pour avancer dans ma campagne perso, du Gosu, du Civilization, de l’Eclipse, du Steam Torpedo, et une guest star surprise…

Après dîner vendredi soir, nous nous lançons directement dans le scénario 5 de ma campagne de Dystopian Wars. C’est un scénario en 600 pts terrestre (et aérien) pour nous permettre de découvrir cet aspect du jeu. Comme j’avais gagné le scénario précédent, je suis censé être avantagé par le scénario mais comme la suite le montrera, il faudra ajuster un peu (on trouve les excuses qu’on peut… ;-)).

Monsieur J. dispose donc de 400 points de forces terrestres et aériennes et de 200 points de bâtiments défensifs du Kingdom of Britannia (KoB), et je dispose de 600 pts d’Empire of the Blazing Sun (EotBS). Premières erreurs de ma part et bon choix de Monsieur J. : je prends mes gyros qui avaient montré une bonne efficacité la dernière fois alors que Monsieur J. pense à prendre des tourelles AA. Ces tourelles sont très résistantes et vont complètement pourrir mon aviation alors que j’aurai du mal à m’en débarrasser (je n’en détruirai d’ailleurs qu’une). Voulant tester mes bombardes, j’en prends un groupe, mais quand on est attaquant, ça ne sert pas à grand chose, et j’aurais bien mieux fait de prendre des tanks en plus pour moins cher!

La partie commence plutôt bien pour moi au premier tour. Je m’avance en causant quelques dégâts, mon heavy walker est plutôt efficace et Monsieur J. a moins de succès. Au deuxième tour, ça commence à tourner à l’aigre : je fais des choix tactiques discutables et les dés ne sont de plus pas trop avec moi. J’endommage le landship de Monsieur J., mais son bouclier gardien me casse vraiment les pieds. De son côté il a un peu plus de succès, mais ça va encore.

Au troisième tour, la cata se rapproche à grande vitesse. Je suis gêné par le champs de mines, mes jets de dés sont minables, et Monsieur J. effectue une percée très efficace de ses petits tanks qui éliminent mes bombardes sans coup férir. Ses chasseurs me causent de gros soucis, et mes forces s’amenuisent.

Au quatrième tour, tout est joué. Je vivote le temps de casser deux-trois bricoles, puis finis de me faire table raser. Énorme dérouillée : je dois marquer 250 points de victoire contre 600 pour Monsieur J., qui jubile et savoure sa revanche après la raclée qu’il avait prise la dernière fois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme la nuit est encore jeune, nous décidons de faire un peu de Gosu. J’avais amené l’extension Kamakor, mais je n’avais pas eu le temps de prendre des protège-cartes en plus. Comme j’ai la flemme d’échanger avec des cartes du jeu de base, nous jouons donc en version de base. Comme d’habitude, Monsieur J. me ridiculise : je suis vraiment mauvais, c’est incroyable! Je perds la première 3 à 2 après avoir remonté d’un 2-0, et sur la deuxième je prends 3-1. La prochaine fois c’est décidé : je biseaute les cartes, j’apprends par coeur ce que font tous les nouveaux gobs de Kamakor, et je triche comme un sagouin pour gagner, il ne me reste plus que ça!!! X-P

Gosu

Gosu

Cette session commence donc vraiment mal : il va s’agir de se rattraper demain sur le scénario 7 de ma campagne, ainsi que sur les autres jeux qui nous attendent!

Publicités

Publié le 29/01/2012, dans Jeux de figurines, Jeux de plateau, Scénarios, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :